Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Avancées & résultats

Déroulement et résultats du projet

Le projet ActiSurTT s'est déroulé de janvier 2011 à juin 2014 et a permis de réaliser plusieurs avancée pour l'estimation, l'anticipation et la prévention des risques liées à l'utilisation de machines en milieux naturels. Durant les 3 ans et 6 mois du projet, plusieurs approches, utilisant différentes modalités capteurs ont pu être construites, mises au point et testées en vraie grandeur.

Prendre en compte des dynamiques fortes et incertaines pour appréhender les risques liés à la conduite en tout terrain.

La conduite de véhicules en dehors des routes demeure une activité délicate dans de nombreux domaines d'application (agriculture, bâtiments publics, défense). Les conditions d'adhérence variables, la diversité des terrains et les caractéristiques des machines utilisées (dont certaines peuvent varier en fonction de l'utilisation) sont autant de facteurs qui accroissent les risques d'utilisation. Dans le secteur de l'agriculture seul, plusieurs décès sont par exemple recensés tous les ans, en lien avec le renversement des machines. Si plusieurs dispositifs de sécurité ont pu réduire le nombre d'accidents dans le secteur automobile, la complexité des phénomènes en présence rend difficile la transposition directe au cas des engins tous-terrains.

Aussi, ce projet a étudié la possibilité de concevoir des dispositifs capables de considérer ces dynamiques complexes pour pouvoir évaluer en temps réel les risques de pertes de contrôle (principalement les problèmes de renversement et de dévalement). En tenant compte de la contrainte économique, ActiSurTT s'est focalisé sur la caractérisation des risques en vue de prévenir et d'assister le conducteur, permettant de limiter les dangers inhérents à la conduite en terrain difficile.

Des approches innovantes pour estimer les dynamiques incertaines et évaluer le danger en temps réel.

Dans ce projet la complémentarité entre capteurs et algorithmes de traitement associés a été particulièrement exploitée pour estimer les paramètres régissant les mouvements des véhicules en milieux naturels. En particulier, la nature variable du contact roue/sol ou de la position relative du centre de gravité a été obtenue par le développement de capteurs virtuels. Cette notion permet de reconstruire des valeurs non directement mesurables, à partir de mesures partielles et de modèles de comportement. Cette reconstruction a été particulièrement intéressante (et validée par des dispositifs expérimentaux innovants) pour estimer les forces de contact et ainsi évaluer les risques de renversement ou de perte de contrôlabilité.

A partir de ces mesures, plusieurs indicateurs représentatifs du danger ont pu être synthétisés et calculés en temps réel. Ceux-ci sont exploités pour interagir avec l'opérateur, soit pour l'avertir, soit pour corriger ses actions. En effet, un domaine de stabilité peut être déduit de ces informations (en termes de vitesse, angle braquage ou pente maximum admissibles) en fonction des conditions perçues.

 

Axes de recherche et développement du projet